L’hypnose et ses bienfaits

 Qu’est-ce que l’hypnose ?

L’hypnose  est un EMC, autrement dit un état de conscience modifié bien distinct du sommeil. Les transes peuvent être légères, moyennes ou profondes, en proportion inverse de la résistance intellectuelle et de l’intensité de l’émotion inconsciente.

Cet état présente plusieurs particularités :

Des sensations corporelles diverses et variées allant du fourmillement, du chaud au froid, de la lourdeur à la légèreté,

–              L’impression de se sentir ici et ailleurs,

–              Une grande facilité à retrouver ses souvenirs,

–              l’impression de déjà connaître cet état, ressentir la présence d’immenses possibilités et ressources intérieure,

–              un grand confort

L’hypnose est à l’origine de la sophrologie ainsi que d’autres techniques de relaxation. C’est pour cela que nous avons développer une formation pour devenir hypnothérapeute, en utilisant l’hypnose écologique, qui est au croisement de l’hypnose, de la sophrologie et de la thérapie.

L’induction

L’induction est la méthode pour faire entrer le sujet dans un état de hypnotique. Les techniques sont toutes aussi variées qu’il existe d’hypnotiseurs. Certaines sont brèves et rapides, d’autres sont plus suggestives et donc progressives, comme nous le proposons avec l’hypnose écologique EFDP.

Les méthodes traditionnelles restent basées sur la suggestion. L’hypnose Ecologique  sollicite la participation active du client. L’objectif est de l’amener dans un état de profonde relaxation afin qu’il parvienne à s’exprimer librement.

Dans quels cas peut-on recourir à l’hypnose ?

L’hypnose s’intégré à toutes les approches psychothérapeutiques comme la psychanalyse, les thérapies cognitive et comportementale, brèves, transpersonnelle, systémique…

Elle est perçue comme un amplificateur et un accélérateur de thérapies. Elle constitue un moyen d’accéder aux ressources inconscientes, de contourner les blocages et de permettre l’émergence de nouveaux comportements chez le sujet.

L’hypnosédation est utilisée en milieu médical. Cette pratique modifie radicalement la perception sensorielle et celle de la douleur. Grâce à ses effets analgésiques, elle est utilisée lors d’interventions chirurgicales bégnines. Ses bienfaits sont reconnus : le confort du patient s’en voit améliorer, l’anxiété et la douleur sont amoindries, l’administration de médicaments est diminuée, les conditions chirurgicales sont optimisées et elle permet une meilleure récupération post-opératoire.

Son rôle sur la mémoire est impressionnant. L’émergence de souvenirs rappelle aux sujets des souvenirs oubliés ou enfouis. Mais elle peut avoir l’effet inverse, l’amnésie, comme on peut le voir lors de séance d’hypnose de spectacle où les participants oublient un nom, un chiffre….

Enfin l’hypnose peut aider dans les préparations mentales avant une chirurgie, un examen ou pour les sportif avant une compétition. Elle permet d’améliorer l’apprentissage, la résolution des conflits ainsi que le développement personnel.

Sur quoi peut-on agir avec l’hypnose ?

Les indications concernent une très large gamme de problématiques humaines. Il en est donc difficile d’en établir une liste exhaustive. Dans les grandes lignes, l’hypnose peut soulager :

–              le stress sous toutes ses formes : les angoisses, la dépression, les traumatismes, le mal-être.

–              Les problèmes alimentaires : sous toutes ses formes

–             Les problèmes de peau : le psoriasis, l’eczéma, les verrues, le zona, l’urticaire,

–              Les problèmes sexuels,

–              Les problèmes liés au sommeil : l’insomnie, l’énurésie,

–              Les inhibitions,

–             Les douleurs chroniques,

–              L’hypertension,

–              Les troubles névrotiques,

–             Les phobies,

–             Les dépendances : le tabac, l’alcool, la drogue, les jeux, les achats, la nourriture…

Comme il est précisé précédemment l’hypnose est un état de relaxation profonde, cet état  réduit le stress et libère l’hormone du bonheur (on est envahi d’une sensation de bien-être et de contrôle) qui a pour effet de diminuer les insomnies et de renforcer les défenses immunitaires en pratiquant régulièrement la relaxation hypnotique.

Grâce à cela, le corps apprend à se détendre et le sommeil devient plus réparateur. On développe des compétences en utilisant des ressources ignorées consciemment. Les bienfaits sont presque illimités et sans effets secondaires.

L’hypnose peut-être également utilisé pour reprendre confiance en soi ou dans l’accompagnement de la grossesse et de l’accouchement.

L’autohypnose

L’autohypnose est la faculté de se mettre soi-même en état de concentration hypnotique. L’état de conscience modifiée est un phénomène que beaucoup d’entre nous expérimentent plusieurs fois par jour : lorsque notre esprit conscient se concentre soigneusement sur un objectif précis en se déconnectant plus ou moins de son environnement. Tout le monde connaît le phénomène des problèmes résolus pendant la nuit. C’est un peu pareil, mais à la demande. La maîtrise de ces états offre avant tout une collaboration harmonieuse du Conscient/Inconscient et est propice à la sérénité et au développement de soi. Dans les milieux professionnels d’hypnothérapie, il est considéré que l’autohypnose est un outil qui permet une communication avec l’inconscient, facilitant l’émergence de solutions disponibles mais non utilisées ou encore inconnues du conscient du sujet. Tout état de rêverie profonde peut être considéré comme une transe hypnotique.

La différence avec l’autohypnose provoquée est que cette dernière vise normalement un but précis et des résultats concrets. Ceux qui sont capables de contrôler le flux de leur pensée inconsciente peuvent modifier leur physiologie, comme dans la technique de relaxation dite « training autogène », pratiquée par des psychothérapeutes ; ils se sentent alors extraordinairement légers ou, au contraire, très lourds et peuvent se rendre insensibles à la douleur et modifier leur perception du chaud et du froid…

Les idées reçues

Durant l’état hypnotique, le sujet reste bel et bien conscient, il n’est pas endormi et garde le contrôle. Il n’est absolument pas nécessaire d’être en état de transe profonde pour obtenir des résultats.

On ne peut obliger quelqu’un à faire des choses contre sa volonté. Cette peur est bien présente lorsque l’on aborde le sujet de l’hypnose et pourtant elle est infondée.

L’hypnose libère le « lâcher-prise » effectivement mais pas la sauvegarde de l’individu (ses réflexes naturels) qui n’est pas touché lors de la séance.

On ne peut obliger quelqu’un à faire des choses contraire à son inconscient sous peine de voir l’hypnose ne plus fonctionner.

Le pire qui puisse être redouté est que le sujet s’endorme pendant la séance mais rassurez-vous cela n’arrive que très rarement…

Nous proposons une formation complete pour devenir praticien en hypnose écologique et hypnothérapeute.

Sébastien BORCHI

Hypnothérapeute, Sophrothérapeute, Coach

directeur et formateur EFDS – EFDP

hypnose ecologique

0

Vous aimerez également

Tout savoir sur notre formation de psycho praticien
Tout savoir sur notre formation de psycho praticien
Le psycho-praticien certifié EFDP
EFDP : focus sur l’hypnose psycho-comportementale

Laisser un commentaire