Osez vous lancer en devenant un praticien en relation d’aide au travers de nos différentes formations !

Envie de changement de parcours dans votre vie professionnelle, ou tout simplement besoin de revenir vers un travail mieux en accord avec vos convictions profondes ? N’hésitez pas à vous renseigner sur les métiers de praticien en relation d’aide, qui mobilise à la fois des connaissances multiples, des techniques précises, et un savoir-être humain !

Grâce à l’Ecole française de sophrothérapie et l’EFDP, découvrez plusieurs cursus complets et adaptés selon votre rythme et vos spécialisations, ainsi que des équipes pédagogiques tournées vers un seul objectif : faire de vous un futur praticien, apte à gérer la prise en charge et les problèmes rencontrés par une personne qui vous sollicite.

La relation d’aide : qu’est ce que c’est ?

La relation d’aide est une notion définie par le psychologue américain Carl Rogers. Il s’agit d’une relation thérapeutique, dans laquelle le praticien accompagne le client à mieux comprendre la situation, et à mettre en valeur ses énergies internes. L’objectif est d’amener la personne à percevoir ces moyens, qui sont autant de réponses aux problèmes rencontrés.

De manière théorique, cette notion de relation d’aide est construite sur 7 concepts :

– la présence, soit la capacité de l’aidant à être physiquement et psychologiquement présent au coté de l’aidé. Elle implique confort, sécurité et bienveillance ;

– l’écoute, soit l’aptitude de l’aidant à être disponible dans le temps, à entendre les paroles de l’aidé ;

– l’acceptation, soit la nécessité de l’aidant à être ouvert à l’expérience de l’autre sans exigence de changement ;

– le respect chaleureux, soit l’envie de l’aidant de constituer un climat de confiance, humain et digne, en manifestant du respect, faisant fi des différences ;

– l’empathie, c’est-à-dire le profond sentiment de compréhension de l’aidant, véritable socle de la relation d’aide. L’objectif est de se mettre à la place de la personne, tout en prenant soin de ne pas s’identifier à son vécu, ni de ressentir ses émotions, donc maintenir le recul impératif au succès d’une relation d’aide ;

– l’authenticité, qui signifie que le futur praticien doit rester strictement lui-même lors de la relation d’aide, conservant ainsi une transparence, une spontanéité, et une ouverture ;

– la congruence, soit le pouvoir de l’aidant d’être en adéquation entre son ressenti, ses pensées, son discours, ses actes, son comportement verbal, et non verbal. En résumé, il faut une harmonie interne entre ses pensés, ses émotions, et ses actions.

Les formations EFDP/EFDS en relation d’aide

Si ces propos forment l’essence théorique de ce qu’est une relation d’aide, ils donnent toutefois l’étendue des acquisitions personnelles que doit faire un futur praticien.

Ainsi, nos formations tiennent compte de ce socle théorique à travers unissant différents modules :

– psychologie ;

– le stress et la santé, l’épuisement professionnel (burn out) ;

– relaxation thérapeutique, création et construction d’une séance ;

– PNL, gestion du changement, confiance en soi ;

– prise en charge en relation d’aide (anamnèse, détermination de l’objectif, Carl Rogers, écoute active et reformulation).

Pour obtenir tous les renseignements, contactez-nous et découvrez toutes nos formations

-Praticien en relation d’aide (psycho-praticien)

devenir Sophrologue

-Hypnothérapeute

-coach

 
0

Vous aimerez également

EFDP : lancez-vous, et devenez coach en développement personnel !
Comment devenir coach ?
Devenir psycho-praticien ou praticien en relation d’aide