Durant ce stage d’initiation ou de consolidation des acquis, le praticien en relation d’aide  doit développer en priorité sa qualité d’écoute. L’écoute bienveillante est considérée comme l’axe central de la relation thérapeutique. Or, bien souvent, les stagiaires , les thérapeutes débutants  ou non-formés à cela ont naturellement tendance à s’identifier à leurs clients, tout en restant dans l’évitement des émotions négatives. Cette démarche est contrainte par la volonté de ne pas vouloir voir son client se sentir mal à l’aise, et de ne pas savoir estimer l’importance de l’expérimentation des émotions négatives. Généralement, le thérapeute débutant tombe dans le piège de l’identification au client, en projetant ses propres angoisses sur le récit de ce dernier.

L’importance de l’empathie

Afin de dépasser ses peurs et de renforcer sa capacité d’empathie, le stagiaire doit en priorité travailler sur sa posture. Il a donc intérêt à effectuer plusieurs exercices pour réaliser un travail sur lui-même. L’objectif est de comprendre et de gérer ces fameuses relations de transfert et de contre-transfert, c’est-à-dire identifier ses propres réactions émotionnelles. Si ces dernières sont trop présentes, la qualité de la relation thérapeutique sera parasitée. Il lui sera difficile d’instaurer une relation positive et chaleureuse, et de donner du sens aux propos de son client. Cette étape indispensable permet à la personne de s’exprimer de manière plus libre, de se sentir elle-même, et donc de petit à petit élaborer les solutions à ses problèmes.

Un travail sur le non verbal et l’image renvoyé

Comment faire pour travailler sur sa posture ?

C’est justement ce que propose mon stage dont le but est de dépasser vos peurs et développer  une attitude juste.

Différentes séances sont organisées au cours du stage sur les thématiques du travail sur soi, sur l’image que l’on renvoie, et sur les attitudes à privilégier.  Les exercices abordent notamment tout ce qui est de l’ordre du non verbal. Ce langage du corps peut trahir ou révéler nos pensées profondes. Les conséquences inconscientes sont multiples et variées (effet barrière, repoussoir, attractif), et peuvent surtout interférer sur la relation avec le client.

Lors de ce stage, nous allons nous attacher à pointer vos points faibles apparents , votre manque de confiance  et vos failles afin de progressivement , vous donner des clés pour travailler dessus. Ce stage va vous inciter à sortir de votre zone de confort pour ensuite mettre en valeur vos points positifs, vos atouts, vos forces

Pour  être convainquant, encore faut-il être convaincu de soi, et de ses capacités.

Si vous souhaitez vous engager dans l’exercice de la thérapie,de l’accompagnement ou de la relation d’aide ,  il est impératif de travailler sa posture, sa confiance en soi, et son image. C’est seulement à partir de ce travail que le thérapeute en devenir sera en mesure de permettre à ses clients d’accroître leur estime de soi, d’agir sur leur niveau émotionnel, de provoquer des changements dans leur perception de leur réalité, ou encore d’impulser une modification comportementale dans leur quotidian ou vers l’atteinte de leur objectif

N’hésitez pas à découvrir nos différents stages pour recevoir une formation de praticien en relation d’aide  solide qui vous permettra de faire votre métier en toute intelligence, pour vous comme pour vos clients !

1465382_10152093050034243_307831733_n

Stage animé par Sébastien BORCHI

Ce premier  stage se déroule sur Paris , les 3 et 4 juin 2016 , au tarif de 350 euros les 2 jours

A voir : stage entretien clinique et pratique professionnelle , les 5 et 6 juin 2016 , au tarif de 350 euros les 2 jours

(En dehors des frais de repas et d’hébergement)

0

Vous aimerez également

Le psycho-praticien certifié EFDP
EFDP : focus sur l’hypnose psycho-comportementale
Le coaching pour atteindre son objectif

Laisser un commentaire